les canadiens récoltent six victoires et améliorent leurs compétences au festival de natation en eau libre de la barbade

les canadiens récoltent six victoires et améliorent leurs compétences au festival de natation en eau libre de la barbade

https://www.swimming.ca/fr/nouvelles/2019/11/14/les-canadiens-recoltent-six-victoires-et-ameliorent-leurs-competences-au-festival-de-natation-en-eau-libre-de-la-barbade/

CARLISLE BAY, Barbade – Les nageurs canadiens ont récolté six titres sur six au Festival de natation en eau libre de la Barbade au cours de la fin de semaine, mais les compétences qu’ils ont acquises leur seront bénéfiques longtemps après l’obtention de ces victoires.

Canada a envoyé un contingent de 22 nageurs et six entraîneurs au festival, qui comprenait une série d’entraînements, de cliniques et de cours en salle de classe.

Le voyage à la Barbade – organisé avec l’appui du Manitoba, du Québec, de l’Alberta et de l’Ontario – a été le premier camp pancanadien en eau libre de Natation Canada. Chacune de ces provinces a envoyé ses meilleurs nageurs de distance au camp pour qu’ils s’entraînent et en apprennent davantage sur les stratégies et les techniques de natation en eau libre.

Perry remercie les associations provinciales qui ont appuyé le voyage, notant que les entraînements et le temps passé en classe ont été bénéfiques pour les nageurs et les entraîneurs qui y ont participé.

« Ils ont noué des liens solides », ajoute Perry, notant que Natation Canada cherchera à organiser une initiative similaire à l’avenir.

L’entraîneur de distance et de natation en eau libre de Natation Canada Mark Perry a déclaré que l’entraînement avait été conçu pour montrer aux nageurs plus lents qui avaient précédemment eu du succès à la piscine qu’ils pouvaient également réaliser de bonnes performances à des compétitions en eau libre.

Les nageurs se sont entraînés les matins à la piscine et les après-midis dans la baie de Carlisle. Ils ont également suivi des cours tous les jours. Ils ont mis les connaissances acquises à profit au huitième festival annuel de natation en eau libre de la Barbade pendant la fin de semaine.

« Nous avons pu les filmer et leur donner de la rétroaction immédiate », ce qui a permis d’effectuer une analyse approfondie, explique Perry, ajoutant que l’expérience acquise par les nageurs leur permettra d’améliorer leurs habiletés et qu’ils en tireront profit dans les compétitions à venir.

La triple olympienne Stephanie Horner (Centre de haute performance – Victoria de Natation Canada) a remporté l’épreuve féminine du 1,5 km samedi et celle de 10 km, dimanche.

« J’étais tout simplement heureuse de concourir parce que je veux disputer le plus de courses possible », déclare la nageuse de 30 ans, originaire de Bathurst, au Nouveau-Brunswick.

Horner a remporté la course de 1,5 km avec un temps de 17:19.8, qui était également le 12e temps de l’épreuve, qui a attiré un total de 322 nageurs. Horner a aimé l’idée de nager contre les hommes parce que cela l’a forcée à travailler plus fort afin de suivre le rythme des meneurs.

« C’était un bon entraînement », affirme-t-elle.

Kenna Smallegange, du Burlington Aquatic Devilrays, s’est classée deuxième et Madison Archer, du Nepean Kanata Barracudas, a terminé au troisième rang.

Eric Brown, du Club de natation de Pointe-Claire, a gagné l’épreuve masculine de 1,5 km avec un chrono de 16:50.4. Bailey Harrison, de la Grande-Bretagne, a pris le deuxième rang, suivi de Ian Friesen (Club Warriors) et de Drew Edwards (Edmonton Keyano Swim Club). Friesen a gagné le 5 km masculin.

Brown affirme que les entraînements précédant les courses l’ont aidé à se préparer, soulignant qu’il était « super confiant » lorsqu’il s’est présenté à la compétition.

Dimanche, Horner a fait suivre la victoire de la veille par une autre au 10 km féminin. Son temps de 2:02.27.7 était le sixième temps général de l’épreuve qui comptait un total de 54 nageurs.

Smallegange a pris le deuxième rang et Mia Desjarlais (Neptune Natation), la troisième place.

Edwards a mis la main sur le titre du 10 km masculin, devant Brown et Liam Clawson-Honeyman (Natation Gatineau). Edwards a pris la tête de la compétition avec un temps de 2:01.04.8.

« C’était une bonne course, et je pense que ce qui a fait la différence pour moi est le fait de m’être écarté un peu des autres », raconte Edwards. « En arrivant ici, mon objectif n’était pas la victoire, mais mon développement, et le fait d’avoir gagné est un bonus. »

Catherine Minic (Grand-Prairie Piranhas) a remporté la course du 5 km féminin avec un temps de 1:04.20.3, suivie de Juliette Davidson (Neptune Natation) et de Jordan Greber (Grande-Prairie).

Minic a expliqué en plaisantant que sa solide performance était en partie due au fait que son « bonnet n’était pas tombé cette fois-ci », comme ce fut le cas dans la course de 1,5 km samedi.

« Il y avait quelques vagues lorsque j’ai entrepris le deuxième tour, mais je me suis dit : “Tu vas t’étrangler un petit peu avec l’eau, mais continue.” »

Les autres membres du personnel d’entraîneurs qui ont pris part à l’événement étaient : Alex Dawson, Brian Lindsay, Russ Franklin, Martin Gingras et Alexandre Gendron.

La performance des meilleurs compétiteurs par groupe d’âge a également été soulignée par le Festival de natation en eau libre de la Barbade.

À l’épreuve masculine de 1,5 km, chez les 13-17 ans, Brown, Friesen et Edwards ont été les trois premiers. Chez les hommes de 18-24 ans, Guillaume Lord (Mustang Club Natation) a terminé deuxième et Xavier Pimentel (Natation Gatineau) a terminé troisième.

Au 5 km masculin, Friesen a pris la tête de l’épreuve chez les 13-17 ans, suivi de Pelletier et de Matteis. Minic a terminé première du 5 km féminin chez les 13-17 ans, suivie de Davidson et de Greber.

Chez les femmes de 13-17 ans, Smallegange a pris le premier rang de l’épreuve de 10 km et Archer, le deuxième rang. Dans le même groupe d’âge, au 5 km féminin, Minic, Davidson et Greber ont pris les trois premiers rangs.

Desjarlais a terminé première du 10 km féminin chez les 18-24 ans, et Rosalie Davidson a terminé à la troisième place. Horner a été la meilleure chez les femmes de 18-34 ans sur cette distance.